top of page

Conseil d’administration

Dan Livermore

Daniel Livermore a quitté la Fonction publique canadienne en 2007 après une carrière marquante de diplomate et de spécialiste en affaires internationales. Il a joint les rangs du ministère des Affaires étrangères en 1975 après l’obtention d’un doctorat de l’Université Queen’s. Ses dossiers, lorsque en poste à Ottawa, ont porté sur des sujets complexes comme les droits de la personne et le maintien de la paix. Il a également occupé un poste au Conseil Privé. Ses missions à l’étranger l’ont vu travailler au siège social des Nations-Unies à New York, à Santiago au Chili, Washington, D.C. et Guatemala City. Il a aussi été ambassadeur du Canada en République du Guatemala et en République du El Salvador, ainsi qu'ambassadeur canadien à l’interdiction des mines antipersonnel. De plus, M. Livermore a été directeur général du renseignement et de la sécurité de 2002 à 2007. Il est présentement professionnel en résidence à l’École supérieure d’affaires publiques et internationales de l’université d’Ottawa et professionnel en visite au Bill Graham Centre for Contemporary International History au Trinity College de l’université de Toronto. Il a publié en 2018 « Detained: Islamic Fundamentalist Extremist and the War on Terror in Canada ». 

Stephen Cornish

Stephen Cornish est le directeur général de Médecins sans frontières (MSF) à Genève en Suisse. Il a précédemment été directeur exécutif de la Fondation David Suzuki à Vancouver, après avoir servi en tant que directeur exécutif de Médecins sans frontières Canada durant plus de cinq ans, y compris pendant les années difficiles de la crise du virus Ébola. Auparavant, il a œuvré au sein de CARE Canada, de la Croix-Rouge canadienne ainsi que de MSF Suisse et France. Tous les postes qu’il a occupés étaient centrés sur les défis opérationnels humanitaires immédiats. Il possède un baccalauréat de l’Université Carleton et une maitrise en gestion globale des risques et des crises de l’Université Paris-Sorbonne. Il est membre du conseil d’administration de Youth Challenge International et membre honoraire du conseil d’administration de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement. Il parle couramment l’anglais, le français et l’espagnol, et ses passions incluent la randonnée, le canoé, la course et les voyages.

Shelley Whiting

 

Shelley Whiting est une diplomate canadienne à la retraite possédant une vaste expérience des droits de la personne, de la paix et de la sécurité internationales. Elle possède trente et un ans d'expérience en tant qu'experte en relations internationales représentant les intérêts du Canada au pays et à l'étranger, dont quatorze ans au niveau de la direction. Mme Whiting a été haute-commissaire du Canada au Sri Lanka et ambassadrice en Bosnie-Herzégovine, établissant les priorités organisationnelles et dirigeant leur élaboration et leur mise en œuvre pour Affaires mondiales Canada et le gouvernement du Canada.

Hélène Laverdière

 

Hélène Laverdière est détentrice d'un doctorat en sociologie de l'Université de Bath, en Angleterre.  Après avoir été brièvement chercheuse puis professeure au département de sociologie de l'Université Laval, elle entre au ministère des Affaires étrangères du Canada en 1992, comme agente du service extérieur.

 

Elle sera notamment en poste à Washington, Dakar et Santiago, au Chili. A Ottawa, elle assume des responsabilités au sein de la division de planification des politiques, au bureau du sous-ministre et comme responsable de l'équipe de développement des politiques pour l'agenda de sécurité humaine.  Tout au long de sa carrière, Hélène a reçu diverses distinctions, dont de nombreuses bourses au mérite et le prix du ministre des Affaires étrangères pour sa contribution à la politique étrangère canadienne.

 

En 2011 elle est élue députée de Laurier-Sainte-Marie sous la bannière du NPD. Elle est réélue en 2015 mais ne se représente pas lors des élections de 2019. Au cours de sa carrière politique elle sera notamment porte-parole du NPD pour la Coopération internationale et pour les Affaires étrangères. Elle siégera également sur le Comité permanent des Affaires étrangères et du développement international de 2011 à 2019 et en sera vice-présidente pendant son dernier mandat. En 2017, elle a été élue par ses pairs comme la députée connaissant le mieux ses dossiers.

 

Hélène parle français, anglais, espagnol et possède des bases de mandarin. Elle vit à Montréal et Saint-Germain de Kamouraska avec son conjoint Germain Bélanger.

Janet Zukowsky

Janet Zukowsky (Bacc.) est une ancienne haute fonctionnaire et diplomate qui a travaillé au sein de plusieurs ministères fédéraux tels que Ressources humaines, Immigration, Conseil du Trésor, Affaires étrangères et plus récemment pour l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Elle possède une expérience dans les domaines de la gestion du personnel, des relations industrielles, de l’immigration, ainsi que du développement et du commerce international. Elle a servi comme directrice de l’intégration des immigrants durant la crise des réfugiés indo-chinois, comme Haut commissaire canadien à la Barbade et dans les Caraïbes orientales (1990-1994), et comme vice-présidente de l’ACDI en charge de la Direction générale des partenariats avec les Canadiens (1995-2002) avec le niveau de sous-ministre adjointe. Elle a été à la tête de nombreuses délégations canadiennes à des conférences de l’ONU et a été Envoyée spéciale dans quatre pays des Caraïbes en 1998 pour leur appui à l’élection du Canada au Conseil de sécurité de l’ONU. Elle est présentement membre de plusieurs conseils d’administration et de comités d’ONG.

Brettel Dawson - membre émérite du conseil

Brettel Dawson, professeur, LL.B. (Hons), LL.M., est un membre de la faculté de droit de l’Université Carleton depuis 1986. Entre 1994 et 1999, elle a occupé le poste de Présidente de la faculté de droit de l’Université Carleton, un poste qui l’a amenée à s’impliquer grandement dans le développement et la mise en oeuvre du programme et du curriculum dans les domaines des droits de la personne, de la justice criminelle et de la résolution de conflits. Ses recherches ont surtout porté sur le domaine du droit à l’égalité. Depuis 1999, elle alloue une partie de son temps à l’Institut national de la magistrature à Ottawa. Elle a été d’abord coordonnatrice (puis conseillère principale) de l’éducation en contexte social, et est maintenant la directrice académique de l’Institut. Elle travaille sur les programmes internationaux et nationaux d’éducation judiciaire. Elle travaille présentement sur des projets aux Philippines et au Ghana. Ses autres activités en marge de son poste académique sont centrées sur les questions d’égalité. Entre 1997 et 1999, elle a été membre du Comité national extérieur du Fonds de recherche indépendant pour les politiques du Statut de la femme Canada (un fonds de 1,25 million $ pour la recherche sur les politiques d’intérêt national pour la promotion de l’égalité des sexes).

Ron Gould - membre émérite du conseil

Ron Gould (Bacc., CM) a pris sa retraite d’Élections Canada en 2001 après 20 ans en tant qu’Assistant directeur général des élections. À partir de 1984, il a fait partie de la misson de surveillance de l’OÉA et du Canada au Salvador, et a participé à plus de 80 missions électorales dans plus de 50 pays. M. Gould a travaillé en Amérique latine, en Afrique, en Europe, en Asie et est considéré comme un des plus grands experts au monde dans l’organisation d’élections. M. Gould s’est joint à la fonction publique canadienne en 1955 et a travaillé au sein de plusieurs ministères et agences tels que Affaires du Nord, Commission de la fonction publique, ministère des Transports, Conseil du Trésor et Secrétariat d’État, où il était Registraire de la citoyenneté canadienne. En 1997, il a travaillé à temps partiel pour l’Institut pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), basé à Stockholm. M. Gould a reçu l’Ordre du Canada en 1997. Il a également reçu le Outstanding Service Award du Conseil canadien sur le droit de l’éthique gouvernementale et la Médaille d’honneur de l’Association canadienne pour les Nations Unies. M. Gould a publié un livre intitulé ‘Guide for Election Observers’ et est un des trois auteurs du livre ‘Strenghtening Democracy: A Parliamentary Perspective’, publié en 1995. Il a été président du Conseil canadien sur le droit de l’éthique gouvernementale. Après avoir obtenu un diplôme de l’Université de Toronto, il a poursuivi d’autres études à l’Université Laval, à l’Université Carleton, à l’Université McGill, à l’Université Queen, ainsi qu’à la Commission de la fonction publique du Canada. Il continue maintenant son travail électoral international comme expert indépendant.

En mémoire de Claude Rochon

Claude Rochon, un membre du conseil d’administration de CANADEM, est mort du cancer. Claude était un homme gentil, réfléchi, possédant une éthique profonde et une présence imposante, rappelant le personnage fictif québécois inspecteur-chef Armand Gamache de Louise Penny. Durant deux décennies, CANADEM a eu le privilège de l’envoyer en mission pour mener des projets de réformes policières à travers le monde. Il a ensuite rejoint le conseil d’administration de CANADEM pour faire bénéficier notre organisation de sa perspicacité et de son leadership. Claude Rochon a débuté avec la police de Montréal en 1966 et a eu une brillante carrière en opérations policières ainsi que dans la gestion du personnel et des budgets. Durant ces 33 années avec la police, Claude Rochon a grimpé les échelons du Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM). En 1998, il a atteint le poste de directeur. A la fin de sa carrière de policier, il a travaillé sur la scène policière internationale. Sous l’égide de l’ONU, il a été conseiller principal pour le directeur général de la Police nationale d’Haïti avec la Mission internationale civile d’appui en Haïti (MICAH) et ensuite le chef de l’unité UNPOL pour la Mission des Nations Unies au Népal (UNMIN). Il a aussi été conseiller principal à l’Agence canadienne de développement international (ACDI), avec le Centre Pearson pour le maintien de la paix (CPMP) et pour CANADEM, se concentrant sur l’analyse des besoins, la formation, le suivi, l’évaluation et la gestion de projets dans le domaine policier. Il a travaillé en Haïti, au Timor oriental, au Kosovo, en Bosnie-Herzégovine, en Albanie, en Croatie, en Roumanie, en Bulgarie, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Bénin, en Afghanistan et au Népal. Il a été formé extensivement au Collège canadien de police à Ottawa et au National Executive Institute (FBI Academy) aux États-Unis. Il a aussi enseigné la gestion policière à l’Université du Québec à Trois-Rivières, à l’École de criminologie de l’Université de Montréal et au Collège Ahuntsic à Montréal.

bottom of page